La création d'un site Internet, à l'usage des profanes…

Parce que les professionnels du web n’auront pas besoin de lire cet article, habitués à piloter des projets de création de sites, il a été rédigé pour répondre plutôt à toutes celles et ceux qui souhaitent trouver quelques réponses. Ceci-dit, un petit rappel ne fait jamais de mal à qui se relâche derrière ses habitudes.

Ch(è)re Vous, qui rêvez enfin d’être présent(e) sur le net et qui avez décidé de franchir le pas. D’avoir enfin votre site à vous, rien qu’à vous…

C’est possible et même incontournable si vous souhaitez partager vos produits, votre univers, les recettes uniques de votre grand-mère ou encore vos pensées profondes avec vos semblables. Les raisons qui vous poussent dans cette direction vous appartiennent et sont toutes, a priori, de bonnes raisons.

Mais… Je suis une empêcheuse de tourner en rond. Bienveillante, je souhaite vous éviter de transformer cette belle excitation en déception qui ne sera pas virtuelle.

code html

Derrière les jolies pages qui s’affichent, beaucoup de travail en coulisses. Et souvent, des incompréhensions. Il m’est arrivé de passer plusieurs nuits à comprendre le code de la page qui ne veut pas s’afficher correctement sur le serveur ! Puis, je me suis informée et formée. Car un site internet, c’est avant tout une structure qui demande beaucoup de soin, d’attention et de réflexion. Alors, est-ce que l’image ci-contre vous inspire ?

La création d’un site internet est comme la construction d’une maison. Les bases doivent être solides, l’architecture bien pensée… et la décoration vient à la fin…



Le site internet (ou le blog professionnel) est comme un édifice. Si votre site – magnifique ! – n’est pas structuré, pensé, accessible, il finira au fin fond du Wild Web, perdu à jamais dans le cyberspace.

fondations site internet
Qu’il s’agisse de piloter un projet web, penser la création ou la refonte d’un site, il est fondamental de tenir un cahier des charges afin de ne laisser aucun point de côté. Cette feuille de route servira d’architecture au projet, elle posera ses fondations.

Je me souviens d’une cliente qui avait construit sa charte graphique, déposé son logo pour le protéger, défini sa politique commerciale et s’était rendue compte, au moment de sa demande de création de site, que le nom de domaine afférent à sa marque était déjà déposé ! Elle a été contrainte de revoir son enseigne et déposa un nom à rallonge afin de « coller » à son activité pour conserver une cohérence de marque.

Elle avait choisi le papier peint avant d’acheter le terrain viabilisé ! Vous comprenez ainsi qu’il est impératif de :

Au préalable : veiller au choix du nom de domaine ainsi qu’à la vérification de l’absence de dépôt d’une marque similaire à l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle).

barreEnsuite, il est important d’organiser le projet en « postes » de réflexion, vous pourriez créer un tableau (ou un schéma) avec des étapes à valider.

? Un site internet, oui, mais pour quoi faire…

1/ Définir les objectifs du site. Quelle est la vocation du site ? Est-il commercial et destiné à la vente de produits ? Est-ce un blog professionnel de conseil, est-ce un site de loisirs, un magazine en ligne, un portfolio d’artiste etc… Autant de solutions différentes sont possibles et il est recommandé de bien choisir la plus adaptée à votre sujet : site vitrine, site dont vous gérez le contenu (CMS comme ici, Wordpress), site-galerie, « Kits » et plate-formes existantes (sites collaboratifs, communautés etc…) mais dans ce dernier cas, votre marge de manœuvre est réduite et votre site peut ressembler à celui de bien d’autres, les vrais habillages de qualité sont souvent repris par vos concurrents sur le même secteur d’activité sans oublier qu’il s’agit souvent d’abonnements mensuels ou annuels… et sans oublier également que la marge pour référencer ce type de sites est parfois plus restreinte.

? Un site internet doit adopter une stratégie…

2/ Définir ses axes de développement. Quel positionnement souhaitez-vous atteindre sur le moyen et long terme ? Un site rien que pour soi, c’est comme laisser une voiture de sport dans son garage, alors que la puissance d’Internet permet de rouler très vite et de multiplier les possibilités de communication et d’échange sans contraintes de temps ni d’espace. Comment intégrez-vous la dimension sociale de votre site ?
Un site juste pour SE faire plaisir finira comme un livre sur une étagère, à moins de le prêter, de le faire lire, d’en partager l’intérêt… Votre intention est importante, elle se ressentira sur les pages que les visiteurs découvriront.

? Approche financière…

3/ Estimer les coûts de réalisation du site. En fonction de la réponse apportée à ce qui précède, le site sera réalisé sur une plate-forme dédiée, par des professionnels du web, par vous-même ou encore par les soins de votre super et fort doué petit neveu qui est très bon en informatique !
Je vous décourage fortement d’opter pour cette dernière solution, car attention alors aux suites de mise-en-ligne de votre site et de sa maintenance. Malheureusement, ces gentils et très doués jeunes gens sonnent aux abonnés absents en cas de problèmes techniques, de mises-à-jour etc…Le bricolage de site est souvent difficile à rattraper et peut se transformer en véritable cauchemar pour celui qui passera « derrière » junior.
Le coût d’un site est une affaire de cas-par-cas : les frais d’hébergement et de réservation du nom de domaine peuvent être inclus ou non. Si vous optez pour une formule de plate-forme dédiée, calculez vos coûts sur plusieurs années, car vous êtes abonnés et tous les ans, vous continuez de payer. Alors que la création et mise-en ligne d’un site par un professionnel ne sera facturée qu’une seule fois (un contrat de maintenance peut également suivre mais il se négociera entre vous).

? Organisation de contenu et arborescence

4/ Le contenu et enfin la forme. C’est à partir du contenu que vous pourrez imaginer l’arborescence du site. Organisez les rubriques afin de faciliter la lecture de l’internaute.  Vous pouvez enfin commencer à penser au papier peint !
N’hésitez-pas à demander conseil auprès d’un graphiste qui maîtrise les codes couleurs et typographiques, il serait dommage que vos produits sensationnels soient oubliés derrière un habillage « de mauvais goût ».

? Environnement technique

5/ Les coulisses.  Même si vous n’avez pas de connaissances techniques particulières du web, vous avez probablement des notions de navigation. Quelles fonctionnalités et applications souhaiteriez-vous voir présentes sur votre site ? Un formulaire, un blog, un forum, des widgets.
Le terme « widget » vient de la contraction des mots « windows » et « gadget ». Ce sont de petits programmes ou applications sous forme de composant d’interface graphique [bouton, liste déroulante etc…] ou sous forme interactive vous permettant d’enrichir votre page d’accueil, vos menus, vos réseaux sociaux… dont la vocation est d’informer et de se divertir (météo, actualité, dictionnaire, traducteur…).

? Faire vivre et promouvoir son site Web

6/ Pour être heureux, vivons cachés ? Internet est aujourd’hui l’opportunité la plus active et concrète de partager avec ses semblables, tant des informations, que des connaissances ou des distractions… Partager, c’est s’enrichir. Et puis quel serait l’intéret d’un site invisible ?
Nous en venons à seconde grande question à laquelle il est primordial de réfléchir : qui s’occupera du référencement ?

barreLe référencement ET le positionnement sont les termes utilisés pour parler de visibilité, principalement sur l’incontournable Google.

Le terme anglais est plus précis : Search Engine Optimisation, SEO. L’expression est utilisée dorénavant dans les pays francophones.

Afin de tirer le meilleur parti de votre site, je vous encourage à adopter quelques bonnes habitudes comme la curation sur votre domaine d’activité ou l’analyse des comportements des visiteurs (de nombreux outils vous permettent de collecter ces informations dont Google Analytics) afin de réfléchir à l’amélioration constante de votre contenu. Votre site devra évoluer et se renouveler dans quelques mois…

Les internautes sont aujourd’hui des webacteurs proactifs et non plus de simples visiteurs. Ils commentent, relaient, recommandent, contribuent, achètent etc… Il me paraît important de manifester de la considération envers eux en veillant à leur offrir un site de qualité sur lequel ils auront plaisir ou intérêt à revenir. Car passer de l’ombre à la lumière génère forcement des réactions, votre site vous rend « public ». Quelle image donnez-vous de vous, de vos produits, de votre travail ? Il me semble important d’aller toujours au-delà de considérations purement techniques et matérielles dans la conception d’un site Internet. Qu’en pensez-vous ?

Bon courage pour cette aventure.

F.G

Laissez un commentaire