Sortie d’Arturo ou WordPress 6.0 considérablement user-friendly !

La toute nouvelle version majeure de WordPress est sortie officiellement hier soir.

Avec 43 % de présence* sur la totalité des sites web du monde, WordPress reste le CMS le plus utilisé à ce jour. Et son évolution s’inscrit dans une démarche tant accessible qu’efficace (performance, facilitation éditoriale…).

Aperçu global

Véritable socle permettant le déploiement du « Full Site Editing », WordPress 6.0 continue de rendre son éditeur le plus simple et user-friendly possible en répondant aux besoins croissants des utilisateurs qui pourront gérer l’intégralité de leur site (avec un nouveau créateur de thème permettant de concevoir facilement des mises en page personnalisées) et non plus seulement des blocs et des publications.

Cette nouvelle version est plutôt une continuité dans la mise-en-place de fondations majeures pour l’éditeur natif Gutenberg qui avait déjà commencé à révolutionner nos habitudes.

Le projet Gutenberg vise à transformer la façon dont les sites Web sont conçus, en développant de nouveaux outils de création, notamment pour améliorer l’expérience rédactionnelle dans l’éditeur de blocs. Pari gagné avec cette nouvelle version.

Les orientations : expérience utilisateur, performances, meilleure gestion éditoriale, harmonisation sur le long terme pour une meilleure qualité et inter-opérabilité (pour les développements tiers).

Ce qu’on peut retenir de cette nouvelle version WordPress 6.0 :

– elle facilite la création de pages Web complexes.

– la navigation pendant la création de votre page ou article est entièrement repensée (mode d’affichage de la liste).

– les performances de l’outil d’édition sont améliorées. De bons points pour l’expérience utilisateur des administrateurs du site et des visiteurs. La gestion des médias continue d’être également améliorée sur le moyen terme.

Article officiel (anglais)

Les thèmes

Cette nouvelle version de WordPress 6.0 offre aux créatrices et créateurs de thèmes une façon encore plus efficace de travailler avec les compositions de blocs, la prise en charge de multiples fichiers theme.json avec l’éditeur de site.

Une interface conviviale permet de modifier chaque aspect du site. Tout est personnalisable, y compris l’ajout de nouvelles pages, la modification de pages existantes, la modification de modèles.

Un nouveau mode explorateur vous permettra de créer des modèles basés sur la structure du répertoire. Les modèles peuvent être enregistrés par défaut dans un dossier de modèles.

Les blocs de navigation améliorés sont disponibles en plusieurs langues.

L’éditeur de blocs

Une expérience éditoriale de grande qualité est au cœur de ce projet.

Voici ce que vous pourrez notamment réaliser :

– Créer plusieurs variations de style pour les différentes sections de votre site.

– Faire glisser et déposer des blocs sur l’écran.

– Restreindre l’emplacement de certains blocs sur votre site.

– Créer des types et des modèles de messages personnalisés.

– Enregistrer des blocs dans des thèmes.

– Déclarer des blocs dans l’éditeur.

– Conserver le contenu non reconnu sous forme de blocs.

– Éditer plusieurs blocs à la fois.

– Sélectionner des groupes de blocs et les déplacer ensemble.

– Amélioration du « color picker » pour choisir la couleur de son texte ou bloc et notamment aussi pour les boutons !

– La gestion des colonnes s’enrichit considérablement (bordures, couleurs, espaces…)

Les Styles

Les thèmes de bloc incluent désormais la possibilité de contenir plusieurs variations de style, comme changer l’apparence de votre site dans un seul thème (modifier à la fois les paramètres disponibles, comme les options de style ou la taille de la police, la palette de couleurs par défaut). Changez l’apparence de votre site est maintenant possible !

Plus de choix de modèles

WordPress 6.0 inclut cinq nouvelles options de modèle : auteur, date, catégories, balise et taxonomie. Ces modèles supplémentaires offrent une plus grande flexibilité aux créateurs de contenu.

L’intégration des modèles intégrés (patterns)

Les modèles apparaîtront désormais lorsque vous en aurez besoin (insertion rapide ou lors de la création d’un nouvel en-tête ou d’un nouveau pied de page). Si vous êtes créatrice/ créateur de thèmes de blocs, vous pouvez enregistrer vos modèles à partir du répertoire officiel WordPress.org à l’aide de theme.json.

Les compositions de blocs sont récupérables dynamiquement dans le répertoire des compositions et chargées dans l’outil d’insertion de bloc.

Côté développeurs

Nous allons assister à une évolution majeure. Gutenberg permet la création de thèmes personnalisés, ce qui signifie que les auteurs peuvent l’utiliser pour créer leurs propres conceptions uniques.

WordPress 6.0 avise à accroître la Rest-API et poursuit la facilitation d’intégrer l’ensemble de ces outils par les blocs tiers (autres éditeurs extérieurs).

Le fichier theme.json, relativement simple d’utilisation, vous permet d’ajouter une nouvelle famille de polices à la section typography grâce à la nouvelle API Webfonts, API qui offre désormais un moyen standardisé de charger des polices web dans WordPress.

Seules les polices nécessaires au rendu des blocs sur la page actuelle sont activées et côté performances, les polices sont mises en file d’attente par famille de polices, ce qui génère beaucoup moins de requêtes HTTP.

Les blocs pattern

Les blocs pattern sont des mise-en-forme déjà prêtes que l’on peut modifier sans impacter l’ensemble du site alors que les blocs réutilisables modifient l’ensemble des endroits où ils se trouvent.

La version 6.0 de WordPress complète la précédente en rendant plus accessible la création des blocs pattern à partir de blocs pattern utilisés, grâce à une librairie de patterns qui fonctionne avec un copier-coller.

Cerise sur le gâteau, l’accès à ces patterns se fait depuis l’interface (MyWP Block Pattern).

Autres exemples sympathiques

– L’utilisation de l’image à la Une comme bannière (conversion possible).

– Le Blog GROUPE permet de disposer des éléments en mode pile, ligne ou colonnes. Très pratique lorsque l’on cherche à crée un profil par exemple (auteur + sa photo + nom…).

WordPress 6.0 introduit également la prise en charge des marges pour ces blocs, permettant aux utilisateurs de contrôler séparément les marges supérieure et inférieure.

– Gestion dynamique de l’utilisateur (connecté ou déconnecté) avec enfin une vraie personnalisation tant attendue de l’avatar (arrondir, taille etc…).

Les médias

Une fonction « copier l’URL dans le presse-papier » sur la vue en liste des médias a été ajoutée.

La modification des tailles d’images personnalisées à l’aide du filtre edit_custom_thumbnail_sizes permet aux développeuses et développeurs de modifier les tailles d’images personnalisées individuelles.

La galerie d’images se voit doter de la possibilité de choisir la taille d’espace entre les items.

L’accessibilité : de belles améliorations dans cette version de WordPress 6.0

Parmi les plus notables :

– Le titre du message sera utilisé comme texte ALT pour « l’image à la Une » si aucun autre texte ALT n’est fourni.

– Meilleure tabulation dans les blocs avec des éléments d’espace réservé (placeholder).- Annonce de recherche dans le bloc de recherche.

– Lecture de la description des blocs avec la mise en place d’un espace réservé (placeholder).

– Les étiquettes de texte de la barre d’administration seront lisibles par les lecteurs d’écran sur des écrans plus petits.

Pour les blogueurs et leur communauté

Une véritable gestion de l’apparence des commentaires pour rendre cette section plus esthétique et dynamique.

Vous pourrez également ajouter un cartouche de biographie pour l’auteur.

Une fonctionnalité que vous allez adorer avec l’intégration de liens directs internes (page ou post) en tapant 2X [[

En conclusion

La phase de personnalisation du projet Gutenberg est à son apogée. L’édition complète du site fait désormais partie du cœur de WordPress et il va s’agir aussi de s’adapter dans notre façon de travailler avec nos clients pour leur permettre de toujours mieux utiliser leur site une fois livré. Nous sommes convaincus que ces évolutions vont dans le sens d’une réelle simplification et de plaisir à concevoir des contenus.

Vous souhaitez refondre votre site WordPress ou procéder plutôt à un état des lieux à travers un audit ? Contactez-nous !


*WordPress est utilisé par 64,2 % de tous les sites web dont nous connaissons le système de gestion de contenu Cela représente 43,0 % de tous les sites web. (Source Kinsta)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.